Janvier 2021

Simplébo dévoile le 1er baromètre de la création de sites web professionnels pour les TPE

Les femmes ont-elles pris le web pro en main ?

Alors qu’il existe seulement 19 % de dirigeantes d’entreprises en France, plus de 52 % des sites professionnels sont administrés par des femmes TOP et FLOP des secteurs les plus actifs sur Internet

Paris, le 25 janvier 2021 - Simplébo, la startup spécialisée dans la création de site internet, a analysé les activités web de 5 009 professionnels durant les années 2019 et 2020 afin de mieux connaître les secteurs les plus en phase avec leur développement et leur visibilité sur internet. Un baromètre* qui montre de profondes disparités entre les différents secteurs d’activité mais également une implication majoritaire des femmes en ligne.

« En 2019, la grande majorité des TPE était sceptique sur l’importance d’être visible sur le web pour leur activité professionnelle. Avec la crise sanitaire, cette question semblait ne plus se poser. Finalement, ce n’est vraisemblablement pas encore le cas pour tout le monde ! En effet, certains secteurs peinent toujours à se positionner sur le web. Pourtant, la digitalisation est l’une des réponses à la crise sanitaire, qui pourrait leur permettre de survivre. Nous nous sommes donc penchés sur l’activité des sites, leurs modifications, leurs évolutions pour savoir quels étaient les secteurs endormis et ceux au contraire en ébullition », a commenté Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

Quels sont les secteurs les plus actifs sur le web en 2020 ?

En tête de tous les secteurs, les sites des organisations politiques, publiques, sociales et associatives qui sont les plus actifs en 2020, tout comme en 2019. En effet, 51 % de ces sites enregistrent des améliorations ou modifications tout au long de l’année avec un pic notable en février et mars (57 %). En deuxième position arrive le secteur Marketing, Communication, édition et Multimédia avec plus de 47 % de sites actifs tout au long de 2020. Il est à noter que trois mois ressortent clairement au cours de l’année : février avec 67 % d’activités, mai avec 64 % et septembre avec 61 %. A la troisième place du podium, les sites de soins, bien-être, beauté et Spa enregistrent 42 % d’activités en 2020. Seul le mois de janvier diffère des autres périodes avec 53 % d’activités.

Et les 3 secteurs les moins actifs sont…

Parmi les secteurs les moins actifs, celui de l’Automobile, Transport et Logistique arrive à la 13ème place du classement avec seulement 18 % d’activités. Paradoxalement, le secteur médical est encore moins actif avec seulement 15 % d’implication cette année et enregistre même une baisse de 2 points par rapporte à 2019. Un fait paradoxal compte tenu de la crise sanitaire qui aurait dû faire augmenter l’activité des sites médicaux. Enfin, à la dernière place du classement c’est l’Artisanat du bâtiment et des travaux publics, avec seulement 11 % de sites actifs en 2020.

Cause principale de l'inactivité révélée par l'étude : le manque de temps (42% des répondants)

« Les secteurs les plus actifs sont ceux qui ont besoin de se faire connaitre ou de s’adapter face à l’actualité. Par exemple, les professionnels du bien-être sont beaucoup plus actifs pour se faire connaitre que les médecins dont les cabinets sont déjà pleins. On note également une forte accélération (+13 pts) pour les secteurs de l’hébergement, du voyage et du tourisme, qui tentent de se réinventer. L’artisanat reste à la traine sur la digitalisation, mais les quelques entreprises du BTP qui créent un site internet sont ravies de sortir du lot en termes d’image, de professionnalisme, et de visibilité sur Google ! » a commenté Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

Les femmes dominent le web professionnel

« Les femmes sont clairement plus actives que les hommes, et cela s’intensifie avec le temps. En chiffres : il y a autant de sites internet professionnels gérés par des femmes (52%) que par des hommes (48%). Cependant, les hommes sont quatre fois plus nombreux à la direction des TPE. Cela signifie donc que les femmes sont 4 fois plus impliquées sur les sujets de création de site internet et de visibilité sur Google ! Il est évident que cette tendance s’accentue encore plus sur des secteurs où la part de femmes est plus importante », a déclaré Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

Dans certains secteurs comme celui des médecines alternatives les femmes représentent 83 % et 79 % pour les services à la personne. Même constat pour les secteurs Hébergement, Voyage et Tourisme, ainsi que dans le marketing, communication, édition et multimédia qui enregistrent tous deux 78 %.

L’accompagnement humain reste indispensable

Par manque de temps ou de connaissance technique, les professionnels apprécient d’être accompagnés par un prestataire qui pourra les aider à créer leur site, et à faire des modifications. Cette assistance se fait majoritairement par téléphone.

Il est intéressant de regarder l’évolution de ce besoin d’accompagnement en fonction des mois de l’année 2020, pour identifier les mois de l’année où les professionnels s’investissent le plus sur leur site internet. Ainsi, entre juin 2018 et décembre 2020, le mois de mars 2020 a connu un pic phénoménal avec plus de 80 minutes passées au téléphone lors de la finalisation d’un projet web. Une augmentation presque doublée par rapport aux autres années à la même période.

« Cette implication montre que les professionnels ont profité du premier confinement total pour améliorer leur visibilité sur le web mais que le deuxième confinement n’a pas été aussi intense, et ce dans tous les secteurs », a analysé Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

Même constat en ce qui concerne l’utilisation des outils web permettant aux professionnels de modifier leur site eux-mêmes, sans assistance. Les professionnels ont doublé leur temps passé sur ces outils pour améliorer leur visibilité sur internet en autonomie : ils sont passés de 5 heures en moyenne en avril 2019 à plus de 16 heures en avril 2020.

« Les professionnels ont mis le pied à l’étrier du numérique lors du premier confinement total pour deux raisons :

  • ils avaient tout le temps pour le faire
  • même si leur vitrine « physique » était fermée, leur vitrine « numérique » restait ouverte !

Autre donnée intéressante : il y y aura clairement un avant et un après confinement en ce qui concerne les commerçants : ils passent désormais 35% de temps en plus à travailler leur image en ligne, même lorsque leur activité a repris », a analysé Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

*Méthodologie : baromètre réalisé à partir des données de 5 009 sociétés entre début janvier 2019 et fin décembre 2020 actifs sur la base Simplébo. Répartition des entreprises analysées : 83% de TPE, 14%83% de TPE, 14% de PME, 3% Grands comptes de PME, 3% Grands comptes.

À propos de Simplébo

Fondé en 2013 par Alexandre Bonetti (CEO), Romain Nony (COO) et Jérémy Kenigsman (CTO), Simplébo est rapidement devenu un acteur majeur de la visibilité en ligne des professionnels indépendants,TPE et PME. Sa mission est d’aider les professionnels à développer leur visibilité en ligne pour avoir plus de clients, grâce à la création d’un site internet, optimisé et bien référencé. Cette startup française a développé une technologie d’intelligence artificielle permettant de réaliser des sites internet de qualité à grande échelle. Cette technologie est utilisée par plusieurs grands groupes en marque blanche. Au-delà de ce rapport qualité-prix, Simplébo permet de décharger au maximum ses clients de toutes les contraintes techniques ou chronophages. Simplébo est labélisé Jeune Entreprise Innovante (JEI), a été lauréat Scientipôle pour son innovation en intelligence artificielle et est également l’agence la mieux notée de France sur Trustpilot avec plus de 1 500 notes et avis positifs certifiés par un tiers de confiance.

Pour toute demande d'informations :

presse@simplebo.fr