Février 2021

Etude chiffrée de l'impact d'une présence en ligne pour les TPE/PME française

33 % d’augmentation de CA en moyenne grâce au web

Paris, le 24 février 2021 - Depuis la crise sanitaire, 51 % des TPE/PME ont une présence sur le web 72 % des professionnels considèrent que le web booste leur business. 52 % des commerces de proximité enregistrent une augmentation de 20 à 40 % de la fréquentation en magasin grâce à leur présence en ligne. Seulement 1 professionnel sur 2 communique en ligne avec ses clients. 41 % des professionnels ignorent si le Click & Collect et la livraison augmentent vraiment les ventes. 65 % des TPE/PME considèrent que le coût d’une présence sur le web est bien rentabilisé.

La présence en ligne booste-t-elle vraiment le business des petites entreprises ? Pour répondre à cette question et fournir des données fiables, Simplébo, la start-up spécialisée dans la digitalisation des TPE / PME, a menée l’enquête auprès de 1 678 professionnels, par l’intermédiaire d’un tiers de confiance.

L’étude distingue les résultats selon différents critères et secteurs d’activité :

  • Les professionnels de la Santé et du Bien-être (médecin, thérapeute, spa, salon, etc.)
  • Les professionnels de l’Artisanat (artisans du BTP, artisans alimentaires, etc.)
  • Les Commerces de proximité (restaurant, bar, opticien, commerce de bouche, etc.)
  • Les entreprises de services et conseils (avocat, consultant, service à la personne, etc.)

« Tout le monde s’accorde à penser que la présence en ligne est importante pour une activité commerciale pérenne et efficace. Mais force est de constater qu’il n’existait que peu de données et de chiffres objectifs pour confirmer ou non cette affirmation » a commenté Alexandre Bonetti, CEO de Simplébo.

Seulement 51 % des professionnels sont aujourd’hui sur le Web

La crise sanitaire a incontestablement poussé de nombreux professionnels à être beaucoup plus visibles sur le Web. Cependant, encore une entreprise sur deux (49 %) n’a toujours ni site internet ni présence sur un réseau social.

Alexandre Bonetti commente : « D’autres études sur le sujet indiquent des pourcentages plus élevés mais ces études sont souvent souvent biaisées car elles sont menées intégralement en ligne. Elles ciblent donc forcément une audience qui passe du temps sur internet et qui n’est pas représentative. A l’inverse, notre étude est plus objective car elle cible un public large via des canaux numériques et non-numériques et qui inclut les auto-entrepreneurs. »

Les entreprises de services et de conseils sont les plus présentes sur le web avec 64 % d’entre elles qui disposent d’un véritable site web. Les commerces de proximité sont également de plus en plus actifs : 51 % ont un site web. On note un retard flagrant pour le secteur de l’artisanat où le taux d’équipement en site internet n’est que de 21 %. Ces professionnels sont néanmoins 48 % à avoir une présence sur un réseau social, majoritairement Facebook :

« Alors que les réseaux sociaux sont considérés comme un moyen de conserver un lien avec ses clients actuels, un véritable site web est considéré comme un outil pour conquérir de nouveaux clients.

C’est la principale différence entre ces deux types de présence en ligne.

Une entreprise sur deux n’a toujours pas de véritable site web pour deux raisons :

  • Soit elles manquent de temps pour créer leur site web seules ;
  • Soit elles manquent de budget pour passer par une agence web traditionnelle qui couterait 1500€ à 3000€.

Depuis quelques années, des agences web comme Simplébo se spécialisent pour les TPE - PME et proposent des sites web clés en main et abordables » a ajouté Alexandre Bonetti.

Web = Business ?

Pour les professionnels qui ont un site web, cette visibilité est clairement un gage d’augmentation de leur activité. C’est ce que déclarent 83 % des entreprises de services, 75 % des professionnels de la santé ou du bien-être, 72 % des commerces de proximité et 59 % des artisans.

Alexandre Bonetti commente« Un site permet d’augmenter le chiffre d’affaires des TPE-PME pour deux raisons :

  1. Les consommateurs ont pris le réflexe de trouver leurs prestataires sur Google, que ce soit en B2B ou B2C
  2. Le bouche à oreille est une source majeure de clients et il fonctionne ainsi : les consommateurs demandent conseil à leurs amis qui leur recommandent plusieurs prestataires, puis ces consommateurs GOOGLE-ISENT les noms qu’on leur a donnés pour faire leur propre choix. Un beau site internet rassure et influence le choix du consommateur. Au contraire, l’absence de site incite le client à continuer ses recherches. »

33 % d’augmentation de CA en moyenne grâce au web

Dans les faits, les acteurs du Service et du Conseil estiment l’augmentation de leur chiffre d’affaires grâce à leur présence sur le web comprise entre 40 % et 60 % ! Pour les autres secteurs, la fourchette de cette augmentation est comprise moindre, mais reste importante : entre 20 % et 40 %.

« L’état a bien compris qu’une entreprise qui créé un site internet a tendance à augmenter son chiffre d’affaires, et donc à augmenter les recettes fiscales pour l’état. C’est une des raisons pour lesquelles les « Aides à la numérisation » se multiplient. Chez Simplébo, nous maitrisons parfaitement ces aides financières pour en faire bénéficier nos clients. Il y a par exemple le chèque numérique IDF qui rembourse 50% des dépenses de création de site internet en Ile de France, ou encore le chèque France Num valable dans toute la France », précise Alexandre Bonetti.

Quel est l’impact d’un site web sur la fréquentation en magasin ?

En ce qui concerne l’impact sur la fréquentation en magasin pour les activités qui s’y prêtent, les expériences sont beaucoup plus contrastées d’un secteur à l’autre.

Plus de 60% des commerces de proximité et des acteurs de la Santé ou du Bien-être s’accordent à dire que leur présence en ligne permet d’augmenter significativement la fréquentation des clients, contre seulement 36% pour les artisans et 41% pour les entreprises de service :

Pour les acteurs qui ont noté une augmentation de la fréquentation de leur magasin, celle-ci est comprise en moyenne entre 20 % et 40 % :

Communication avec les clients : peut mieux faire !

Le web permet également à certains professionnels de communiquer en ligne avec leurs clients réels ou potentiels. C’est particulièrement le cas pour le secteur Santé et du Bien-être, mais aussi les acteurs du Service et du Conseil qui engagent fortement la conversation avec leurs cibles : respectivement à 66 % et 82 % !

En revanche, pour les artisans et les commerces de proximité, la communication n’est que très peu active : 24 % et 37 %, surement car ces professionnels sont moins devant leur ordinateur au quotidien.

Des doutes sur l’impact du Click & Collect

A la question : « Si vous proposez le Click & Collect ou la livraison sur votre site, avez-vous noté une augmentation des demandes grâce à ces solutions ? », les réponses sont mitigées : 41 % des acteurs sont totalement dans l’inconnu, et 40 % dans la négation.

Alexandre Bonetti commente : « Le Click & Collect et la livraison sont de réelles « bouée de sauvetage » en temps de confinement. Mais la réalité est que de nombreuses petites entreprises ont du mal à vendre en ligne face à Amazon ou autres plateformes, qui proposent plus de choix, plus de services et des délais de livraison très rapides. Nous remarquons que les entreprises qui tirent le plus de chiffre d’affaires de leur site internet sont celles qui proposent des services, et non des produits physiques, contrairement à ce que l’on pourrait penser »

Un ROI certain

Globalement, 65 % des professionnels considèrent que le coût d’une présence sur le web est rentabilisé (30 % très largement et 35 % globalement).

Alexandre Bonetti conclut : « Cette question de la rentabilité est cruciale. Pendant des années, les agences web ont proposé des sites internet à plusieurs milliers d’euros, sans prestation de référencement continue. Ces sites devenaient rapidement obsolètes face à des normes de Google qui évoluent. Depuis quelques années, et sur les recommandations de Google, des agences comme Simplébo proposent des services par abonnement, qui permettent aux entreprises de disposer de sites web optimisés en continu, pour quelques dizaines d’euros par mois, et un ROI beaucoup plus facile à atteindre. A ce prix, si le site permet de gagner un client par mois, il est largement rentabilisé, et le risque est très faible pour les TPE-PME dans la mesure où l’abonnement est sans engagement de durée. Tout y est pour sauter le pas vers le numérique ! »

*Méthodologie : enquête réalisée auprès de 1 678 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire français, effectuée en ligne et par téléphone, sur le panel propriétaire et sous le contrôle de BuzzPress France et avec l’assistance de Simplébo, selon la méthode des quotas, durant la période du 11 au 18 février 2021. Santé / Bien-être : 23 %, Artisanat : 17 %, Commerce de proximité : 31 %, Services / Conseils : 29 %. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

À propos de Simplébo

Fondé en 2013 par Alexandre Bonetti (CEO), Romain Nony (CPO) et Jérémy Kenigsman (CTO), Simplébo est rapidement devenu un acteur majeur de la visibilité en ligne des professionnels indépendants,TPE et PME. Sa mission est d’aider les professionnels à développer leur visibilité en ligne pour avoir plus de clients, grâce à la création d’un site internet, optimisé et bien référencé. Cette startup française a développé une technologie d’intelligence artificielle permettant de réaliser des sites internet de qualité à grande échelle. Cette technologie est utilisée par plusieurs grands groupes en marque blanche. Au-delà de ce rapport qualité-prix, Simplébo permet de décharger au maximum ses clients de toutes les contraintes techniques ou chronophages. Simplébo est labélisé Jeune Entreprise Innovante (JEI), a été lauréat Scientipôle pour son innovation en intelligence artificielle et est également l’agence la mieux notée de France sur Trustpilot avec plus de 1 500 notes et avis positifs certifiés par un tiers de confiance.

Pour toute demande d'informations :

presse@simplebo.fr